Lancé en 2010 par Relais d'sciences, aujourd'hui Le Dôme, avec le soutien de la Fondation Musée Schlumberger, rejointe en 2019 par la Fondation universitaire Flaubert, le concours "Têtes chercheuses" vise à encourager les démarches
innovantes des équipes de recherche publiques et privées de Normandie en matière de médiation scientifique.
Il décerne chaque année le Prix Musée Schlumberger et le Prix Flaubert, dotés respectivement de 10 000 euros par les Fondations mécènes, pour permettre la réalisation d'un projet illustrant une problématique de recherche ou renouvelant la compréhension des enjeux de société et des questions d'actualité.
Les projets lauréats sont présentés chaque année à l'occasion  de la Fête de la Science avant d'être diffusés aux plans régional et national pendant 3 ans.
 

 

Résidence Modeste Leroy

en partenariat avec la Direction académique des affaires culturelles

Dans le cadre de la mise en place du parcours d'éducation artistique et culturelle, la délégation académique à l'action culturelle du rectorat de Rouen, en partenariat avec la Fondation Flaubert, propose aux lycées de l'académie de répondre à un appel à projet pour mettre en place une action triennale d'éducation artistique et culturelle (2017-2020).

Cette action vise à favoriser la démocratisation culturelle pour les publics scolaires éloignés de l'offre et de la pratique artistiques, ainsi que le rapprochement avec l'enseignement supérieur et la poursuite d'études post-bac.

Les projets des lycées Louis-Modeste Leroy à Evreux et Les Bruyères à Sotteville-lès-Rouen ont été retenus pour participer à cette action.
 

Action triennale d'éducation artistique et culturelle 2017-2018 : le lycée Modeste Leroy à Évreux accueille en résidence la photographe Laure Ledoux. Encadrés par les enseignants Françoise Hellard et Olivier Lemeur, les élèves construisent avec la photographe un projet autour de la notion de mouvement, de trajet, de flux et déplacement dans l'espace scolaire, mêlant photographie, graphisme, peinture, collage. Le plasticien Charles Deflorenne a été invité à se joindre au projet pendant quelques séances.